Biographie

Eté 2017, les trois garçons de Grand Hôtel décident de tout éteindre : plus de machines, d’amplis, d’ordinateurs.

Débranchée, comme libérée, leur musique jaillit alors très vite. Plane dans l’atmosphère le souffle épique d’un western

spaghetti et les effluves épicées d’un orchestre mariachi, comme si Ennio Morricone partageait la table avec Beirut et

Calexico.

Emmenés par Pierro Le Feuvre (alias Mazarin, ex-La Casa), les trois desperados de Grand Hôtel la jouent à l’ancienne.

Mêlant intimement joie et tristesse, leurs mélodies ont la simplicité directe et irrésistible des musiques folk américaines, qui

semblent parler à quelque chose de profondément enraciné en nous. Une guitare, un violon et une trompette et des voix.

Juste ce qu’il faut pour nous rappeler que rien n’est plus contagieux que le plaisir de jouer de la musique ensemble et que

rien ne pourra remplacer la chaleur magique des vibrations acoustiques.

Tout terrain, le trio est à l’aise sur toutes les surfaces : dans votre salon, au coin de la rue, ou encore sur la scène

surchauffée d’un festival.

Tellement évidentes qu’elles se passent de mots, leurs chansons instrumentales parlent à tous.

Fermez les yeux, embarquement immédiat !